Selle confort : iriez-vous chez un boucher végétarien ?

Vous confiez votre selle à un sellier, on vous la rend toute belle et vous êtes beaucoup mieux installé sur votre moto. Mais que se passe-t-il sous la housse ? C'est une question légitime, et pas de secret entre nous, je vais tout vous dire...

Au tout début... Prise de contact et diagnostic

Tout d'abord, vous passez nous voir - de préférence avec votre moto. Nous vous observons, nous écoutons vos problèmes et déterminons ensemble un plan d'attaque.

Dans l'exemple suivant, il s'agit d'une Honda CBF600. Le propriétaire ne pouvait plus rouler au-delà de 50km. Sa selle avait été mal refaite ce qui l’a amené chez nous.

Rouler était devenu un calvaire pour lui et pour sa passagère. En plus, elle glissait sur le pilote au moindre coup de frein ; problème récurrent sur beaucoup de modèles.

Nous convenons avec le client que nous travaillerons avec du bultex pour amortir les vibrations et améliorer le confort.

Un bossage léger et ergonomique un peu avancé aura un double effet :

  • faire un dosseret d'appui pour le confort du pilote ;

  • empêcher la passagère de glisser vers l'avant.

Ce qu’il faut faire et surtout ne pas faire

Dans la photo ci-contre, la mousse verte n’est pas du tout adaptée à la recherche de confort : elle est beaucoup trop dense et répercute fortement les vibrations et les chocs.

La mousse doit toujours être placée au-dessus de celle d'origine et pas l'inverse comme nous l'avons découvert au démontage de la selle de la CBF. Tout comme il ne vous viendrait pas à l'esprit d'installer un nouveau matelas sous l'ancien qui vous fait mal au dos, nous ne plaçons pas de mousse sous la vôtre. C'est un non-sens.

Après démontage de l'ancienne housse, le mousse est soigneusement taillé et poncé pour recevoir le mousse confort que nous avons choisi en fonction du diagnostic.

Une passagère heureuse, c'est un pilote heureux...

Pour la passagère, on place une rehausse ergonomique à l'avant, qui va l’empêcher de glisser et lui assurer une plus grande stabilité et un confort accru.

Sur le même principe que pour le pilote, tout est réalisé sur la base de la mousse d'origine et en fonction de sa taille et de sa morphologie.

Par la même occasion, l'inclinaison du dosseret (flèche verte) sera légèrement modifiée pour apporter un appui supplémentaire au bas des reins du pilote.

Les finitions...

Ensuite, il reste à réaliser une housse sur mesure, selon les coloris choisis et qui s'adapte parfaitement au travail de la mousse.

En résumé... Assurez-vous:

• que votre sellier soit compétent en matière de confort moto. Qui n'a jamais eu mal aux fesses après 200km peut difficilement prétendre comprendre votre problème.

• que les matériaux employés soient réellement adaptés à la moto - une selle n'est pas un canapé.

• que votre selle soit adaptée à vos soucis et à votre morphologie. Le diagnostic préalable est primordial. Un motard d'1m50 et 50 kg, n'a pas les mêmes besoins qu'un motard d'1m90 et 120kg.

Iriez-vous chez un boucher végétarien ? Choisissez un sellier motard !

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square